Le matériel nécessaire du kinésithérapeute

L’équipement d’un cabinet de masseur-kinésithérapeute doit pouvoir répondre aux multiples indications de prise en charge rencontrées. En effet, pour s’équiper, le professionnel de santé doit bien réfléchir aux soins prédominants qu’il effectuera. Au-delà des incontournables, il peut s’équiper d’appareils très spécifiques, adéquats pour des pathologies récurrentes qu’il croisera.

Le kinésithérapeute qui souhaite s’équiper doit bien prendre en compte l’espace disponible qu’il a pour ne pas surcharger son cabinet et pénaliser l’utilisation de son matériel. Enfin, l’équipement informatique est important pour permettre les échanges avec les médecins et la Sécurité Sociale pour la télétransmission.

L’équipement de base du kinésithérapeute

Le masseur-kinésithérapeute n’a pas besoin de beaucoup d’équipement pour travailler. En effet, son principal outil est l’usage de ses mains. Mais pour plus de confort, pour lui et son patient, il a besoin d’un mobilier médical de base.

Le premier équipement qui compte est la table de massage. Elle peut être très simple, même pliante, mais plus fréquemment, le masseur kinésithérapeute possède une table de massage hydraulique. Celle-ci peut posséder un, deux voire trois plans et quelques options de confort supplémentaires.

Le second qui s’associe au premier est un ensemble de coussins. En fonction de la partie à rééduquer, des coussins sont très utiles.

Ensuite, pour le confort du masseur-kinésithérapeute, le tabouret est indispensable. Il existe une gamme très importante de tabourets de soins. Son critère de choix est le confort, car le professionnel de santé l’utilisera beaucoup.

Un tapis permettra également d’effectuer des soins et des exercices au sol. Ce qui compte, c’est la possibilité de le plier ou de l’enrouler pour pouvoir le ranger facilement.

Enfin, plusieurs consommables comme les crèmes pour la pratique et des draps, désinfectants, gels hydroalcooliques et autres pour l’hygiène sont primordiaux.

Appareils et matériels complémentaires de l’équipement du masseur-kinésithérapeute

Les équipements du paragraphe précédent peuvent suffire pour prendre en charge des patients. Toutefois, la pratique sera limitée par le manque d’appareils plus ou moins spécifiques.

Dans un gymnase, il est fréquent de retrouver un vélo, un tapis de marche, un rameur voire un appareil de musculation. Il existe aussi des équipements qui permettent de reproduire la marche, mais en décharge et de travailler la musculation du dos.

Pour permettre de travailler l’équilibre et faire des assouplissements, un espalier est important. Associé avec un plateau de Freeman ou des galettes, le travail de posture et de la proprioception seront aisés.

Parfois oublié par certains thérapeutes, la balance ou pèse-personne aide au travail de reprise d’appui. En effet, lors de la reprise de la charge sur un membre inférieur, elle permet de ne pas dépasser un certain poids d’appui.

Le ballon de gymnastique est un incontournable. En effet, il permet de travailler dans la globalité le corps avec un éventail d’exercices possibles. Comme le ballon, le Zendos permet aussi un travail de détente du dos. Pour la tonification de la colonne, le Mobidos est très efficace. Enfin, en remplacement du ballon, le Doabdo est très complet pour stimuler la mobilité du rachis et du bassin.

Une gamme complète de poids et d’élastiques à tension variable permettront d’effectuer des exercices très simples de réentrainement à l’effort ou de tonification ciblée.

Il est crucial de ne pas oublier le bâton. C’est le compagnon idéal des exercices de souplesse du dos ou de maintien postural.

Pour finir avec les équipements, il existe de très nombreux outils parfois volumineux, mais qui permettent des prises en charge très techniques et spécifiques. C’est notamment le cas du DPA Med, qui permet un travail et une mobilisation des membres inférieurs, du bassin et du rachis, le tout en décharge.

Les équipements de physiothérapie

Dans cette catégorie se retrouvent tous les appareils agissant sur le corps du patient ou sur la zone à traiter. Il existe les appareils d’électrothérapie avec des courants TENS luttant contre la douleur et des programmes de retonification. Ces appareils sont transportables, car de plus en plus petit et peuvent être aussi utilisé au domicile des patients. C’est donc un accessoire très utile et essentiel pour un kiné.

Les ultra-sons agissent principalement sur l’inflammation d’une zone, mais les nouveaux appareils offrent de très nombreuses indications avec des programmes préenregistrés.

La cryothérapie permet avec des appareils très pointus d’agir sur une zone, comme le fait les appareils de percussion. Ce sont des appareils très spécifiques et parfois à budget conséquent. Il faut donc bien réfléchir avant de s’équiper de ces derniers.

Les lampes à infrarouge sont très simple d’utilisation et agissent en profondeur. Les rayons permettent de chauffer une zone précise ou plus élargie.

Les consommables

Pour que le cabinet du kinésithérapeute fonctionne, il est crucial d’avoir toute une gamme de consommables. Les draps permettent de recouvrir la table. Il existe des draps à usage unique, mais également d’autres, réutilisables. Si le stockage est possible.

Les crèmes sont incontournables. Dans la mesure du possible, il est important d’avoir un bon mélange de crèmes. Pour détendre, pour tonifier, pour la circulation, le choix est très large. En fonction des préférences de chacun, les crèmes peuvent être remplacées par des huiles avec les mêmes caractéristiques.

Enfin, il est obligatoire d’avoir tout le nécessaire de désinfection des surfaces, mais aussi des mains. Il existe de nombreuses gammes. Attention, il est très important de se renseigner sur la désinfection de la table de massage. En effet, certains produits sont très abrasifs et pourraient endommager le revêtement de cette dernière.

L’équipement d’un cabinet de kinésithérapie ne doit pas être pris à la légère. En effet, l’ensemble des outils à disposition du kinésithérapeute compte dans ses prises en charge.

Les essentiels permettent une pratique classique, mais d’autres équipements plus spécifiques offrent une gamme impressionnante de possibilités dans les rééducations. En effet, avec des appareils issus de nombreuses années de recherche comme le Quadrischio, la prise en charge sera bonifiée.

Tous ces équipements sont pour le kinésithérapeute un investissement conséquent. Toutefois, il existe de très nombreuses solutions de financement. Il est crucial de retenir que ce matériel de cabinet de kinésithérapie dure longtemps. Il faut les voir comme un placement dans l’avenir du cabinet.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer. Le contenu de ce site Internet est destiné aux professionnels de santé et assimilés. Conformément à la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011, veuillez confirmer le fait que vous êtes un professionnel de santé Tout accepter Personnaliser