Dispositif médical DPA Med

Mobilisation globale robotisée en rééducation

CHAMPS D'APPLICATIONS ET PATHOLOGIES

L'approche globale et fonctionnelle du DPA Med permet d'apporter des résultats significatifs dans les pathologies affectant le rachis et la marche, d'un point de vu ostéo-articulaire mais aussi neurologique

Pathologies liées au rachis : lombalgies dégénératives, hernies discales, canal lombaire étroit, scoliose idiopathique

Pathologies liées à la marche : hémiplégie post AVC, gonarthrose, coxarthrose, maladie de parkinson, camptocormie

Le DPA Med équipe aussi des hopitaux et CHU pour les pathologies liées au système respiratoire en travaillant l'ampliation thoracique. Il permet aussi de préserver les capacités ostéo-articulaires et musculaires des patients lors de syndrômes de glissements et d'alitement prolongé (gériatrie, néphrologie, réanimation et post-réanimation).

 

 POINTS CLES :

 

  • Une approche fonctionnelle en rééducation orthopédique et neurologique
  • Mobilisation globale et continue des membres inférieurs, du bassin et du rachis
  • Une rééducation multimodale pour travailler la mobilité ostéo-articulaire, le relâchement neuromusculaire, la proprioception et le renforcement musculaire
  • Un dispositif médical adpatable sur une table de praticien, un lit médicalisé ou avec un matelas intégré
  • Utilisé en cabinets libéraux, plateaux techniques de rééducation et en services hospitaliers (réanimation, post-réanimation, néphrologie, gériatrie)

Technique de dissociation des ceintures

Le DPA Med mobilise les membres inférieurs en intégrant un mouvement lemniscatoire 3D répétitif. Par propagation, ce mouvement se transmet aux structures supérieures en mobilisant le complexe lombo-pelvi-fémoral jusqu’au rachis cervical. L’un des intérêts de cette technique est de générer une dissociation entre les ceintures scapulaire et pelvienne, élément déterminant lors de la marche. Le DPA Med peut s’utiliser pour le patient en mode actif ou passif.

La stimulation locomotrice est aujourd’hui déterminante en rééducation orthopédique et neurologique (Laborde et al. 2003). L’objectif pour le thérapeute consiste à mettre en place un programme de rééducation visant à restaurer ou améliorer des aptitudes fonctionnelles en particulier sur le plan biomécanique, physiologique et neurologique. La thématique de la marche est un élément central en rééducation puisqu’il s’agit d’une fonction vitale chez l’Homme, conditionnant son niveau de vie et son autonomie (Nadeau et al. 1999). Certains facteurs clés sont clairement identifiés et il est aujourd’hui avéré que des exercices axés sur la répétition d’un mouvement (actif ou passif), l’amélioration de la mobilité articulaire, le renforcement musculaire ou la proprioception sont fondamentaux.

Relâchement musculaire

Les relâchements pelvien et sous-pelvien participent au rééquilibrage du bassin. Il est aussi indispensable pour la prophylaxie lombaire et la locomotion.


Proprioception

Un travail de proprioception facilite la locomotion quel que soit son niveau ainsi que les bonnes pratiques du dos (postures, mouvements etc...). Il facilite les bonnes pratiques du dos (postures, mouvements).


Mobilité articulaire

Les sujets sains présentent des amplitudes articulaires plus élevées au niveau du bassin et du rachis comparativement à des lombalgiques ou des marcheurs pathologiques (coxarthrose, prothèse, etc.).


Renforcement musculaire

La marche nécessite un renforcement musculaire de la ceinture abdominale et des stabilisateurs des membres inférieurs.


Coordination neuromusculaire

La reprogrammation neuromusculaire chez les lombalgiques chroniques et les personnes avec une marche pathologique (hémiplégiques, amputés, ...) est nécessaire pour réintégrer un pattern de marche optimal.

L'IMPORTANCE DES FASCIAS EN REEDUCATION

Puisant son origine du latin qui signifie « bande », les fascias constituent le tissu conjonctif et représentent une part importante dans le corps humain. Ils sont présents dans la peau, les os, les cartilages, les tendons, les articulations, les muscles ainsi que dans l’encéphale et la moelle épinière.


La particularité des fascias est d’être interconnectés comme une toile dans le corps humain. De récentes recherches ont montré qu’ils étaient plus innervés que les muscles ou les articulations. Par conséquent, ils sont très sensibles à la douleur et apportent des informations précieuses en terme de mouvement (repères kinesthésiques).


Selon différents facteurs (stress, dépression, sédentarité, inactivité physique), les fascias peuvent se détériorer et provoquer des mécanismes inflammatoires. C’est l’une des raisons d’apparition de douleurs lombaires aigues et chronique difficile à traiter.


L’apport de la mobilité et de l’activité physique permet de régénérer les cellules des fascias et ainsi limiter certaines pathologies articulaires et musculaires. En mobilisant simultanéement plusieurs chaines segmentaires (membres inférieurs, bassin, rachis), le DPA Med agit directement sur la stimulation des cellules des fascias.

ADPATATION CONTINUE AVEC LE PATIENT

 

Grâce au système de fixation automatique des jambes (table DPA Med), le DPA Med génère une mobilisation spécifique en fonction des capacités du patient.

 

La cinématique générée par l'appareil s'adpate en continue sur les capacités articulaires (genoux, hanches, bassin, rachis) ainsi que sur le relâchement musculaire des muscles profonds et périphériques.

 

Au cours de la séance, le mouvement initié par le DPA Med reste identique mais la mobilité et le relâchement du patient s'accentue et se traduit par des amplitudes plus grandes. Cette technique permet un travail ostéo-articulaire toujours optimal vis à vis des capacités du patient à un instant donné.

DIFFERENTES VITESSES DE MOBILISATION

Le DPA Med intègre trois vitesses de mobilisation osteo-articulaire permettant une évolution graduelle dans la prise en charge :

 

  • Vitesse lente : utilisée pour les personnes avec des fragilités structurelles
  • Vitesse moyenne : phase intermédiaire permettant une mobilisation partielle du rachis
  • Vitesse dynamique : mobilisation globale allant des membres inférieurs jusqu'au rachis cervical

DPA Med en pédiatrie

Actions thérapeutiques pour les pathologies neurologiques

Pour les pathologies de l’appareil locomoteur

DPA Med en neurologie et en orthopédie

DPA Med mobile : lutter contre les effets de l'alitement prolongé

L’alitement est souvent occasionné par une maladie neurologique, un accident, une incapacité fonctionnelle ou une grossesse à risque. L’alitement prolongé provoque une rétraction et une perte du tonus musculaire avec un déconditionnement à l’effort provoquant à son tour, une stagnation du sang au niveau des veines et une réaction inflammatoire au niveau des articulations et des muscles due à une mauvaise élimination des déchets toxiques du corps. Cette position continue engendre l’altération du sens du mouvement et de la posture dans l’espace. Les personnes alitées présentent souvent des problèmes urinaires et digestifs. Alors comment lutter contre la perte musculaire ?

Mieux qu’une table de traction, le DPA Med propose un algorithme répétitif et régulier qui allie la traction de la colonne vertébrale et une décompression neuromusculaire. Le mouvement pendulaire favorise la mobilité articulaire et le renforcement des muscles profonds pour une action durable dans le temps. Cette technique issue des manœuvres ostéopathiques, favorise la mobilisation de la ceinture scapulaire, pelvienne et abdominale et le travail des membres inférieurs. L’oscillation mécanique mobilise l’amplitude articulatoire et améliore la circulation sanguine et le transit intestinal en éliminant les mauvaises toxines de l’organisme. Ce soin est proposé pour une reprogrammation neuromusculaire et une réadaptation fonctionnelle du corps. La DPA permet de travailler, de rétablir et de stimuler le système proprioceptif ; Système responsable de la perception consciente ou inconscient de la position du corps dans l’espace. Cet outil permet de regagner de l’autonomie en mobilité et d’apporter une rassurance aux patients concernant les capacités et les potentialités à pouvoir récupérer partiellement ou totalement après un alitement prolongé. Ce dispositif s’engage dans une amélioration fonctionnelle durable.

Après une séance de DPA, les personnes hémiplégiques ont pu constatés une diminution des douleurs articulaire et une aisance de déplacement du fauteuil au lit.

DPA Med : lutter contre la perte d'équilibre

La perte d’équilibre est l’incapacité à se maintenir debout pendant la marche malgré notre volonté. Le système vestibulaire associait au système locomoteur et musculaire assurent la stabilité du corps lors des mouvements et le maintien de la posture lors des changements de position. Une défaillance de ces systèmes provoque des étourdissements, des vertiges et possiblement une chute de faible ou de grande importante. Les causes d’une perte d’équilibre sont multiples. Elles peuvent être d’origine mécanique, biologique, sensitive ou neurologique. La perte d’équilibre peut s’avérer être une difficulté dans la vie quotidienne. Alors comment lutter contre les pertes d’équilibre ?
Le DPA Med reproduit des mouvements techniques issus de l’ostéopathie afin de parvenir à rétablir la mobilité des articulations, à réduire et à prévenir les ankyloses musculaires. Les mouvements répétitifs mobilisent les membres inférieurs et s’étendent sur l’ensemble de la colonne vertébrale en favorisant le relâchement musculaire Ce programme de rééducation fonctionnelle active les mécano-récepteurs situés dans les tendons, les muscles et les articulations et améliore le fonctionnement du système proprioceptif qui est responsable de la régulation de l’équilibre et du contrôle de la posture à la marche. Par ailleurs, le DPA Med améliore l’autonomie, réduit l’insécurité à la marche et favorise le transit intestinal.
Initialement conçue pour les personnes atteintes de lombalgie chronique, le DPA Med (Décompression Pendulaire Articulaire) a fait ses preuves thérapeutiques chez les personnes souffrant de la maladie de Parkinson ou en ayant fait un AVC (Accident Vasculaire Cérébrale). En effet, après avoir faire une séance de DPA, il a été observé que les personnes ayant fait un AVC adopte une meilleure posture après l’exercice. Chez les personnes parkinsoniennes, la table de traction permet de diminuer les blocages soudains des mouvements (freezing).

DPA Med : lutter contre les troubles de la marche

Les troubles de la marche s’identifient par un déficit moteur lié à l’ambulation. Ils se caractérisent par une difficulté à maintenir une coordination locomotrice (équilibre, posture, stabilité…), par des mouvements anormaux (tremblement, dystonie…) et parfois par un trouble hypokinétique (marche à petit pas). Un déficit à la marche peut trouver son origine dans une maladie génétique, neuromusculaire ou peut être la conséquence d’une douleur corporelle (lombalgie, sciatique…). La marche étant un mécanisme automatique du corps, il est alors essentiel de maintenir son intégrité. Alors comment y parvenir ?

Bien plus efficace qu’une simple table de traction, le DPA Med allie traction du corps, mouvement pendulaire et relâchement musculaire en mobilisant les membres inférieurs, le rachis dorsale et les cervicales. Le mouvement répétitif et pendulaire permet la décoaptation et la décompression corporelle. Cet outil médical réalise un travail de rééducation fonctionnelle en mobilisant tous les mécanismes des articulations pour parvenir à une amélioration et à une diminution du déficit de la marche. La répétition du mouvement et l’étirement des muscles induit par le DPA favorisent la relaxation progressive des tensions du corps et la mise en harmonie des fonctions motrices.  Cette technique améliore la mobilisation de la ceinture pelvienne, responsable de la cohésion mobile entre les membres inférieurs et la colonne vertébrale. Nous avons pu observés chez nos patients présentant un trouble de la marche, une régression des douleurs physique lorsque les troubles de le marche sont liés à une algie corporelle comme une lombalgie par exemple et une récupération plus rapide des mécanismes fonctionnelles d’ambulation.

Le DPA Med aurait une action sur le fonctionnement neurologique. En effet, les personnes souffrant de la maladie de Little et ayant utilisé ce dispositif ont pu obtenir une amélioration de la motricité des membres inférieurs et une amélioration de leur mobilité lors des transferts.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser