La gonarthrose

La gonarthrose est une affection articulaire qui concerne en France, 7,6 % des personnes âgées de 40 à 75 ans. Au début, elle reste très longtemps asymptomatique; les douleurs apparaissent lorsque le cartilage est gravement endommagé. Très invalidante, l’arthrose du genou provoque des difficultés mécaniques : marcher, courir, monter les escaliers, s’accroupir devient difficile.

Qu’est-ce que c’est ?

La gonarthrose correspond à la désagrégation et à la détérioration du cartilage au niveau de l’articulation du genou. Le genou a pour fonction de supporter le poids du corps, d’amortir les chocs en cas de coups ou de chutes et de faciliter les mouvements de la jambe. Avec le temps et l’avancée en âge, la structure se dégrade et favorise l’apparition de diverses problématiques.

Quels sont les symptômes?

Maladie chronique et dégénérative, la gonarthrose s’identifie par :

-La présence d’une rougeur qui traduit la présence d’une inflammation.

-Une difficulté de mobilisation du genou avec l’expression d’une gêneau niveau articulatoire.

-Une douleur aigüe et diffuse qui s’aggrave avec le port de charges lourdes, la marche et le piétinement et s’atténue avec le repos.

-Une raideur à la mobilité.

-Un craquement et un blocage.

-Un gonflement associé à une chaleur au toucher.

-Parfois, l’apparition de kyste à l’arrière du genou.

-Une déformationosseuse.

Biologiquement comment ça se passe ?

Le cartilage est un tissu conjonctif situé entre les os du corps. Dans le genou, il sépare le fémur du tibia. Il assure un rôle protecteur et facilite la mobilité des articulations. Lorsque le cartilage se détériore pour des raisons multiples, il s’affine et se fissure jusqu'à totalement disparaître. Cette dégradation entraîne l’apparition des douleurs et des difficultés mécaniques. 

Quels sont les facteurs ?

L’âge et l’hérédité sont les causes les plus fréquentes. Les femmes seraient plus touchées que les hommes. La destruction du cartilage peut être encouragée par des facteurs exogènes : port régulier de charges lourdes, sport excessif, mauvaise manutention... L’obésité et la surcharge pondérale augmente la pression sur le genou. Une entorse ou une fracture mal soignée peut conduire à une gonarthrose prématurée. Les pathologies d’origine articulaire (polyarthrite rhumatoïde...) accélèrent le mécanisme de détérioration.

Quel est le traitement ?

Le traitement initial est la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires associés à des séances de kinésithérapie. Vous pouvez également avoir recours à des injections de corticoïdes ou d’acide hyaluronique directement dans le genou. Dans un cas plus grave, le rhumatologue peut vous proposer le port d’une attelle lors de vos déplacements ou pendant la pratique d’une activité sportive pour assurer la stabilité de votre genou.
 
Le traitement médical n’est pas suffisant, il est indispensable de mettre en place des mesures hygiéno-diététiques:
-Perdre du poids lorsque l’arthrose est causée par le surpoids et l’obésité.
-Adoptez une alimentation équilibrée en privilégiant la consommation de fruits et de légumes.
-Pratiquez des sports dans l’eau: natation, aquabike, gym aquatique...
-Portez des semelles orthopédiques.
-Veillez à adapter vos mouvements et vos postures lors du port de charges lourdes ou de manipulations.
Lors des poussées d’arthrose,vous pouvez appliquer une poche de glace sur votre genou toujours recouverte d’un linge.
 
 
Le DPA MED de Satisform aide au soulagement des articulations endolories. En reproduisant un mouvement similaire à la marche, la zone touchée sera soulagée. Grâce à cette stimulation, il est possible d'atteindre à moyen therme un atténuement prolongé de la douleur.
Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer. Le contenu de ce site Internet est destiné aux professionnels de santé et assimilés. Conformément à la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011, veuillez confirmer le fait que vous êtes un professionnel de santé Tout accepter Personnaliser