La coxarthrose

L’arthrose de la hanche apparaît des l’âge de 50 ans avec une prédominance féminine. Cette affection perturbe considérablement la qualité de vie. La marche, les changements de position ou l’habillage devient très problématique. Il est urgent de consulter un médecin.

Qu’est-ce que c’est?

La coxarthrose qualifie la destruction progressive et irréversible au niveau du cartilage de l’articulation coxo-fémorale. Cette affection chronique désigne plus communément l’arthrose de la hanche. La coxarthrose peut être unilatérale ou bilatérale. L’articulation coxo-fémorale relitl’os iliaque au fémur. Les hanches ont pour fonction d’assurer la rotation du corps et de soutenir la position du corps en station debout.

On distingue deux types de coxarthrose :

-La coxarthrose primitive est potentiellement d’origine génétique. La cause est encore méconnue. Elle survient à partir de 50 ans.

-La coxarthrose secondaire survient précocement à 45 ans. Elle atteint principalement les individus ayant une malformation anatomique, une surcharge pondérale ou ayant subi des traumatismes (chutes, chocs brutaux...). Cette forme est très présente chez les sportifs (sports de lutte ou de combat...).

Quelle est la symptomatologie?

La coxarthrose peut évoluer très lentement pendant 10 ans ou avoir une évolution rapide sur une période de 6 mois. Elle est le résultat d’une hyper pression articulaire. La coxarthrose se caractérise par :

-Une douleur au pli de l’aine, mais peut parfois se ressentir dans la fesse ou le genou.

-Une difficulté mécanique : lever la jambe, marcher...

-Un trouble de la marche : démarche boiteuse, déséquilibrée et à petit pas.

-Une sensation de raideur dans le bassin.

-Une difficulté à réaliser les actes ordinaires : s’habiller, ramasser un objet au sol...

-Une sensation de gêne en position assise ou allongée de manière prolongée.

Comment diagnostiquer une coxarthrose?

Dans un premier temps, le rhumatologue va réaliser une analyse grâce à un questionnaire appelé «indice algo-fonctionnel de Leques ne pour la hanche». Cette grille évaluative permettra d’identifier le niveau de douleur et la difficulté dans les fonctions motrices. Ensuite, le médecin procédera à un examen physique en position assise, allongée et debout à la recherche de troubles moteurs. Il prescrira ensuite une radiographie de la hanche. Les clichés permettront de mettre en évidence la détérioration du cartilage entre le fémur et l’os iliaque et de déterminer le type de coxarthrose. L’ensemble de ces examens aideront à poser un diagnostic. Cependant certains examens supplémentaires peuvent être demandés comme un IRM ou un arthroscanner.

Quel est le traitement?

Un traitement médical est toujours prescrit. Il comporte la prise d’antalgiques type paracétamol et la prise d’anti-arthrosiques pour soulager la douleur. Les anti-inflammatoires sont conseillés lors des poussées douloureuses. Une intervention chirurgicale sera envisagée si l’affection limite de manière exagéréeles capacités fonctionnelles du patient. Elle est souvent proposée dans le cas de malformations.

Quels sont les moyens naturels pour soulager les douleurs liées à cette pathologie?

Il est conseillé d’avoir recours à la balnéothérapie pour travailler en douceur la mobilité articulaire de la hanche et lutter contre son atrophie. Il est recommandé d’utiliser une aide technique (canne, déambulateur...) pour les déplacements. Enfin, il est nécessaire de perdre du poids et de se reposer fréquemment tout en maintenant une activité physique comme le vélo, la marche douce et la natation.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer. Le contenu de ce site Internet est destiné aux professionnels de santé et assimilés. Conformément à la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011, veuillez confirmer le fait que vous êtes un professionnel de santé Tout accepter Personnaliser