Prévention des blessures : s'entraîner davantage

Très fréquentes chez les sportifs de haut niveau, les blessures sont souvent dues à un mauvais échauffement, une fragilité musculaire ou une diminution de l’élasticité des tendons ou des ligaments. Elles nécessitent un arrêt plus ou moins prolongé de la pratique sportive. Et si nous vous disions qu’un entraînement assidu, même pendant vos blessures peut vous aider à prévenir et diminuer le risque de lésions ?

Le repos bon ou mauvais après une blessure ?

Les sportifs de haut niveau pratiquent une activité physique pendant 4 à 5 heures par jour voir plus selon le type de sport et la performance à accomplir. Cet excès de sport a de nombreuses incidences sur la santé. En effet, le désir d’aller au-delà de ses capacités physiques pousse le sportif à ne plus être à l’écoute de son corps. Cette situation favorise le développement d’une fatigue intense, d’une perte d’endurance et d’un risque accru de blessures.

Celles-ci varient en fonction du sport bien évidemment. Par exemple, un athlète ou un footballeur professionnel sera plus confronté à une foulure de la cheville ou du genou plutôt qu’à une tendinite de l’épaule, du coude ou du poignet.

Les blessures sont aussi occasionnées par des gestes mal effectués ou non maîtrisés ou bien par une conduite sportive intense : port de charges lourdes, étirements excessifs au-delà des limites, etc. Suite à un claquage, une tendinite ou toute autre lésion, le repos peut sembler être la meilleure option pour récupérer toutes nos capacités physiques. Sauf que ce n’est pas la bonne solution.

L’arrêt de la pratique sportive favorise une fragilité musculaire, entraîne la rigidité des muscles et des articulations et un temps de récupération beaucoup plus long. Le repos peut même accroître le risque de blessures.

L’objectif est de trouver un juste milieu entre un entraînement continu mais adapté aux blessures et une convalescence optimale pour retrouver ses aptitudes physiques.

Maintenez vos efforts même pendant votre pause

Il n’est pas toujours facile de poursuivre une activité physique lorsque les douleurs sont invalidantes. Vous pouvez commencer par faire de la marche à pied puis adaptez progressivement vos séances d'entraînement à vos blessures. Réalisez un échauffement régulier sans forcer et en mesurant l’intensité de vos mouvements. Si vous voyez que votre geste est difficile à réaliser et qu’une tension se manifeste dans votre corps, n’insistez pas.

Le maintien d’une activité physique a de nombreux avantages. Un étirement régulier permet de maintenir la souplesse et la mobilité des muscles et d’éviter une rigidité. Une séance aide également à dynamiser la circulation sanguine et à booster la cicatrisation des tissus et des membranes entourant les tendons, les ligaments, les articulations et les muscles. Vous pouvez également vous rapprocher de votre kinésithérapeute afin qu’il vous conseille dans le choix d’exercices.

Éviter à tout prix l’immobilisation et la sédentarité. En effet, le repos favorise le développement de microlésions et d’inflammations. Vos douleurs seront plus importantes et vous aurez du mal à récupérer vos aptitudes physiques et sportives.

Adoptez les bons gestes pour éviter de vous faire mal

L’eau est indispensable avant, pendant et après l’effort. Une bonne hydratation diminue le risque de courbatures, de crampes ou de tendinites. Évitez les produits stimulants ou dopants qui ont des répercussions néfastes sur l’organisme et empêchent un discernement juste de vos capacités.

Consommez une alimentation riche en protéines et en céréales complètes. Les protéines favorisent la bonne contraction des muscles et participent au renouvellement des cellules de l’organisme. Les céréales complètes quant à elles, boostent votre énergie et contribuent au bon fonctionnement du système nerveux. Enfin, vous pouvez faire des séances de proprioception pour améliorer votre posture, vos gestes et anticiper des faux mouvements.

 

Crédit image ©freepik.com

 

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer. Le contenu de ce site Internet est destiné aux professionnels de santé et assimilés. Conformément à la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011, veuillez confirmer le fait que vous êtes un professionnel de santé Tout accepter Personnaliser