Comment améliorer l’équilibre après 50 ans ?

Au fur et à mesure que l’on vieillit, on perd de plus en plus l’équilibre, ce qui peut entraîner des chutes aux conséquences plus ou moins graves. Les pertes d’équilibres ne sont toutefois pas une fatalité : il est possible d’y remédier en pratiquant quelques exercices d’équilibre et de coordination, et en travaillant sa proprioception. Explications.

Pourquoi est-ce que l’on perd l’équilibre après 50 ans ?

L’équilibre, c’est la capacité d’une personne à maintenir inconsciemment une posture stable, qu’elle soit debout ou assise, immobile ou en mouvement.

L’être humain assure son équilibre grâce à des mouvements automatiques, effectués en continu, de manière inconsciente. Ces mouvements automatiques impliquent de nombreuses zones du corps : les muscles et les organes sensoriels (les yeux et les oreilles), qui vont transmettre les informations perçues au cerveau. Cette perception de son corps dans l’espace, effectuée via les capteurs sensoriels situés un peu partout dans le corps (muscles, fascias, tendons, articulations…), s’appelle la proprioception. Pour certains scientifiques, il s’agit d’un 6e sens, avec l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût et la vue.

Se maintenir en équilibre est donc un processus bien huilé et plutôt complexe. Plus on avance en âge, plus il sera difficile pour l’organisme de maintenir ce système bien huilé. De nombreux facteurs entrent en jeu, et pas seulement l’âge.

Après 50 ans, nous sommes plus sujets aux problèmes de vue : le cerveau va alors recevoir des images moins précises, et il aura plus de difficultés à indiquer à vos muscles comment se maintenir en position stable.

L’oreille interne est également, avec les yeux, un organe important pour se maintenir en équilibre. Or, après 50 ans, on sera plus exposé aux dérèglements de l’oreille interne, d’où l’augmentation des vertiges et pertes d’équilibres.

Un autre facteur de perte d’équilibre après 50 ans est la perte de masse musculaire. Selon certaines études, une personne perd 3 à 8 % de sa masse musculaire par décennie une fois passé l’âge de 30 ans. A 50 ans, on aura alors perdu près de 15 % de sa masse musculaire, ce qui va forcément avoir un impact sur le maintien d’une posture stable.

Certaines maladies, qui peuvent intervenir après 50 ans, peuvent aussi causer des problèmes d’équilibre, comme la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaques ; de même que certains troubles (l’hypotension orthostatique, l’hypertension intracrânienne, etc.).

Enfin, la prise de certains médicaments, souvent également plus fréquente après 50 ans, peut aussi causer des problèmes d’équilibre, surtout dans le cas de la prise d’antiépileptiques ou de psychotropes.

Comment savoir si je perds l’équilibre ?

Lorsque les premières pertes d’équilibre surviennent, on ne s’en rend pas toujours compte. Ainsi, il peut être utile de tester son équilibre dès l’âge de 50 ans, afin de savoir où l’on en est.

Un test réalisable chez soi est souvent recommandé par les spécialistes : il s’agit du « Flamingo test » (le test du flamant rose). Ce test consiste à se tenir sur un pied et de plaquer l’autre pied sur la jambe qui reste sur le sol. Le pied doit être assez levé pour que le test soit révélateur, c’est-à-dire au moins à la hauteur du genou de la jambe au sol. Posez les mains sur les hanches et comptez le temps que vous tenez dans cette position.

Si vous tenez moins de 15 secondes en équilibre dans cette position, alors cela révèle un trouble de l’équilibre. Si vous tenez entre 15 et 20 secondes, vous avez un bon équilibre mais il pourrait être intéressant de travailler cet équilibre. C’est au-delà de 25 secondes qu’on peut vraiment parler d’un équilibre solide.

L’importance de travailler son équilibre après 50 ans 

Les risques de perte d’équilibre sont non seulement plus fréquents après 50 ans, mais ils peuvent aussi avoir des conséquences plus graves. Il faut savoir qu’en France, 12 000 décès sont causés par des chutes : c’est ainsi la première cause de décès accidentel chez les seniors ! Une chute peut en effet entraîner diverses conséquences graves voire mortelles, comme un traumatisme crânien ou des fractures. Chez les plus de 65 ans, une chute peut également causer une perte de confiance en soi, une perte d’autonomie (et donc une dépendance) et un isolement, néfastes pour le moral. Travailler son équilibre et sa proprioception sont donc des problématiques majeures dès l’âge de 50 ans, en prévention.

Après 50 ans, certains signes peuvent alerter sur la gravité des pertes d’équilibre. Si celles-ci s’accompagnent de faiblesses musculaires, de vertiges, de nausées, de douleurs cervicales ou d’une sensation d’instabilité, il est conseillé de consulter un ORL ou un neurologue afin de diagnostiquer un éventuel trouble. En  général, le médecin va vous aider à remédier à la perte d’équilibre en vous prescrivant des séances de rééducation chez le kiné.

Si votre perte d’équilibre n’est pas associée à un trouble en particulier, il est tout de même conseillé d’agir rapidement pour éviter que ces pertes d’équilibres ne causent, par la suite, des chutes avec des conséquences. Il est donc important, dès 50 ans, d’améliorer son équilibre à travers des exercices ciblés.

Comment améliorer son équilibre après 50 ans ?

Pour travailler son équilibre après 50 ans, on peut pratiquer une activité physique comme la marche, la natation, le yoga, le tai-chi, l’aquagym ou la gym douce ; ou tout simplement pratiquer des exercices d’équilibre et de coordination chez soi ou chez un kiné.

Les deux méthodes sont complémentaires. D’un côté, pratiquer une activité physique permettra de renforcer ses muscles et sa souplesse, et donc de prévenir le risque de perte d’équilibre lié à la faiblesse musculaire ; et de l’autre, les exercices ciblés permettront de développer sa proprioception, primordiale pour prévenir les pertes d’équilibre. De plus, ces exercices permettront de maintenir une bonne mobilité, notamment au niveau des articulations, afin de maintenir une posture stable en toutes circonstances.

De nombreux accessoires sont également disponibles pour améliorer son équilibre après 50 ans, des casques de réalité virtuelle au matériel de kiné. La réalité virtuelle peut en effet, selon certaines études, détecter les troubles de l’équilibre chez les plus de 50 ans, et y apporter des solutions. Cette technologie permet de travailler son équilibre de manière ludique, à travers des jeux éducatifs nommés « serious games », en stimulant le cerveau et en développant la proprioception.

Le matériel de kiné dédié au travail de la proprioception est plutôt varié. On trouve le plus souvent des disques d’équilibre (aussi appelés coussins d’équilibres), sur lesquels on pourra effectuer quelques exercices pour améliorer sa proprioception et son équilibre en douceur, avec des résultats plus rapides que sur une surface plane.

Les dispositifs médicaux pour améliorer la proprioception et l’équilibre après 50 ans

Certains kinés utilisent des appareils plus sophistiqués pour travailler la proprioception et l’équilibre de leurs patients, notamment dans le cadre d’une rééducation en cas de troubles causant des pertes d’équilibre, comme la sclérose en plaques ou la maladie de Parkinson.

Le dispositif médical DPA Med de Satisform, fabriqué en France en étroite collaboration avec des professionnels de la santé et des laboratoires médicaux, est un appareil de mobilisation globale qui peut se présenter sous la forme d’une table ou d’un appareil mobile.

Le dispositif DPA Med est efficace dans le cadre de pathologies du rachis ou liées à la marche (hémiplégie post AVC, maladie de Parkinson), qui affectent l’équilibre. Il permet de mobiliser de manière continue les membres inférieurs, le bassin et le rachis, afin de retrouver une bonne mobilité des articulations, de renforcer ses muscles, et de favoriser le relâchement neuromusculaire. Cet appareil va notamment travailler la proprioception et la coordination neuromusculaire afin de renforcer l’équilibre du patient. Différentes vitesses de mobilisation sont prévues pour s’adapter au patient et à ses problématiques. Ce dispositif permet ainsi à toutes les personnes de plus de 50 ans d’améliorer leur équilibre sans efforts et de manière sécurisée et médicalisée.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer. Le contenu de ce site Internet est destiné aux professionnels de santé et assimilés. Conformément à la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011, veuillez confirmer le fait que vous êtes un professionnel de santé Tout accepter Personnaliser