La kinésithérapie et la lombalgie chronique

La lombalgie est considérée comme chronique lorsque la douleur dure plus de 3 mois et qu’elle n’est pas soulagée par un traitement (antalgique, anti-inflammatoire…). L’objectif est de mettre en place une démarche santé multidisciplinaire et parmi celle-ci la kinésithérapie. Cette pratique médicale à de nombreux effets bénéfiques sur la lombalgie chronique.

Qu’est-ce que la kinésithérapie ?

La kinésithérapie est une science clinique qui utilise les mouvements manuels ou instrumentaux pour préserver ou restaurer de manière partielle ou totale l'intégrité physique et fonctionnelle d'une personne présentant un traumatisme, un handicap ou une maladie. Le masseur kinésithérapeute participe activement aux traitements de rééducation de différentes catégories médicales : orthopédie, neurologie, cardiologie, respiratoire, chirurgie réparatrice etc. Selon la problématique du patient, le kinésithérapeute va pratiquer diverses techniques de soin : massage, mobilisation articulaire, électrostimulation, balnéothérapie, thermothérapie…

Quel est son rôle dans la lombalgie chronique ?

La lombalgie chronique implique l’intervention d’un kinésithérapeute. Celui-ci faisant partie intégrante du plan de soin. Son objectif est de soulager la douleur lombaire, d’améliorer votre mobilité et de prévenir le risque d’aggravation.
 
Une prise en charge kinésithérapique repose sur deux principes :
 La réalisation des exercices en centre de rééducation ou à domicile avec
l’accompagnement d’un professionnel.
 La réalisation d’activité physique à la maison accompagnée d’une hygiène de vie
adaptée.
 
L’un ne va pas sans l’autre. Pour espérer une amélioration de l’état de santé, il est indispensable de s’investir dans son projet de soin.

Quels sont les soins réalisés pendant les séances ?

Dans un premier temps, le kinésithérapeute va établir un bilan afin de déterminer les objectifs, les techniques à employer, le matériel à utiliser et le nombre de séances à réaliser. Dans un second temps, le soignant va employer des techniques thérapeutiques visant à rétablir partiellement ou totalement la mobilité de la colonne vertébrale.

Les soins les plus courants dans le traitement de la lombalgie chronique

Le massage et la mobilisation vertébrale ont vocation à réduire la tension musculaire, à favoriser le relâchement et la détente de la structure dorsale et à stimuler la circulation sanguine pour nettoyer les articulations des déchets organiques.
 
Les étirements permettent de gainer le dos et de renforcer les muscles fragilisés. Le renforcement dorsal est associé à un renforcement des abdominaux. La musculation de la ceinture abdominale permet de stabiliser la posture et l’équilibre, de protéger la colonne vertébrale de chocs ou de traumatismes et de favoriser l’amplitude de mouvements.
 
Le reconditionnement physique vise à sortir le patient de la sédentarité, à améliorer les conditions physiques et à vivre le plus normalement possible malgré les douleurs pouvant être récurrentes.
 
L’éducation thérapeutique patient vise à aider le patient à comprendre sa pathologie et à connaître les différents moyens à mettre en œuvre pour soulager ses douleurs de manière totalement autonome.
 
Pendant les séances, le kinésithérapeute peut utiliser l’électrostimulation ou la thermorégulation. Ces deux méthodes ont des effets antalgiques.

Combien de séances faut-il pour traiter une lombalgie chronique ?

Seul le kinésithérapeute est en capacité de juger le nombre de séances à effectuer. Généralement, la prescription médicale comporte 15 séances. En fonction de votre évolution le thérapeute pourra demander le renouvellement de votre prise en charge.
 
Les appareils de rééducation de la gamme Satisform peuvent aider les kinésithérapeutes dans le traitement de la lombalgie car ils favorisent entre autres le traitement des maux de dos.
Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer. Le contenu de ce site Internet est destiné aux professionnels de santé et assimilés. Conformément à la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011, veuillez confirmer le fait que vous êtes un professionnel de santé Tout accepter Personnaliser