Avantages d'une mobilisation passive continue ou MPC ?

La MPC ou mobilisation passive continue est une technique utilisée principalement en postopératoire et majoritairement dans la rééducation du genou.
Cette technique a été développée pendant de nombreuses années pour se divertir et être un outil de rééducation dans la prise en charge dans de multiples indications.

Qu’est-ce que la MPC ?

Pour bien comprendre les avantages de la mobilisation passive continue, il est important de définir cette notion.
Une mobilisation passive s’oppose à la mobilisation active d’un patient. Cette dernière correspond à un mouvement d’une articulation avec action du sujet. Donc la mobilisation passive répond à un déplacement d’une articulation sans agissement du patient.
Ces mouvements sont dits continus lorsqu’ils sont exécutés sans aucune pause pendant un temps relativement long. Ce n’est pas une simple répétition d’une dizaine de flexion et extension d’une articulation.
Pour permettre au thérapeute d’utiliser cette méthode, de nombreux appareils existent pour reproduire le mouvement et ainsi faire travailler l’articulation en continu.

Quels sont les avantages de la mobilisation passive continue ?

La mobilisation est une technique utile puisqu’elle a de nombreux avantages.
Premièrement, elle permet de lutter contre les complications de l’immobilisation et surtout de stimuler le mouvement. Cela limite la perte d’amplitude.
En même temps, la MPC agit sur les tendons et les solidifie. Elle limite donc les adhérences et les complications de raideur d’une articulation.
De plus, le mouvement continu stimule la vascularisation de l’articulation et donc la récupération du cartilage.
Enfin, la libération d’hormone liée aux stimuli du mouvement agit contre la douleur.
La mobilisation passive continue assiste le thérapeute dans la prise en charge et complète sa rééducation. Elle aide le patient à prendre conscience des possibilités de mouvements de son articulation à soigner.
La MPC en postopératoire permet alors de réduire les durées d’hospitalisation.

Quelles sont les indications de la mobilisation passive continue ?

Au niveau des membres inférieurs

La MPC est utilisée dans la rééducation des suites d’arthroplastie d’une articulation du membre inférieur.
La mobilisation passive continue est très présente dans les suites opératoires au niveau des genoux. En effet, on la retrouve dans des prises en charge pour ligamentoplastie, arthroscopie, fracture de la rotule, arthrolyse, fractures en générale du membre inférieur, méniscectomies.
Pour les suites opératoires de la hanche, elle pleut aussi être un moyen de gain d’amplitude. En effet, elle est utile pour une ostéotomie du bassin.
Après des opérations des chevilles aussi, la MPC entre en jeu. Elle permet d’améliorer les suites d’opérations du tendon d’Achille, des ligaments, de pied bot ou d’ostéosynthèse.

Au niveau des membres supérieurs

Cela peut paraitre surprenant tellement cette technique est connue pour les membres inférieurs, mais la MPC est aussi utilisée dans la rééducation de l’épaule, du coude ou du poignet.
La mobilisation passive continue assiste le kinésithérapeute dans les suites de problèmes de coiffe des rotateurs, prothèses d’épaule, fractures, arthroscopies ou capsulotomies.
C’est à peu près les mêmes indications au niveau de l’épaule : fractures, arthrolyse, prothèse et synovectomies.
Enfin, la MPC est également utile pour tous les problèmes de poignet ou de main qui nécessitent du mouvement en rééducation comme les ténolyses, les aponévrectomies, les arthrolyses, les fractures, l’algodystrophie, les synovectomies et les capsulotomies.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer. Le contenu de ce site Internet est destiné aux professionnels de santé et assimilés. Conformément à la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011, veuillez confirmer le fait que vous êtes un professionnel de santé Tout accepter Personnaliser