La Scoliose

La scoliose est la déformation de la colonne vertébrale la plus connue ; 2 millions de français souffrent de cette affection. Elle se développe dés l’enfance de manière spontanée et sans cause apparente. Elle touche plus les filles que les garçons. La scoliose est facilement identifiable car le dos prend la forme d’un S ou d’un C.

Quelles sont les caractéristiques d'une scoliose ? 

La scoliose essentielle est une déformation du rachis liée à la rotation des vertèbres. Les vertèbres pivotent dans le même sens et entraînent une modification de la structure dorsale. Ce mouvement crée des bosses, des courbures et des creux au niveau du dos. Les bosses dorsales sont appelées : les gibbosités. La scoliose apparaît à l’enfance et évolue de manière lente et progressive jusqu'à la puberté. Par la suite, le processus de déformation s’accélère et évolue jusqu'à la maturité osseuse. La courbure scoliotique apparaît en premier lieu au niveau des lombaires puis sur le thorax. On parle alors d’une courbure thoracique. Dans plus de 80 % des cas, la scoliose est décelée sans cause spécifique. Les 20 % restant sont d’origine congénitale, génétique ou neuromusculaire. La scoliose touche les enfants, les adolescents et les adultes. À l’âge adulte, la scoliose peut être due à une pathologie sous-jacente. Il sera de ce fait, primordial d’effectuer un examen clinique le plus tôt possible. Chez l’enfant, le diagnostic doit être posé rapidement afin d’éviter un risque d’aggravation et de structuralisation des os. Bien qu’elle soit inesthétique, la scoliose est majoritairement indolore. La courbure thoracique peut provoquer une gêne respiratoire. Si la déformation du dos est trop prononcée et voyante à autrui, elle peut altérer la qualité de vie et provoquer des troubles psychologiques (repli sur soi, déficit d’image…). Occasionnellement, la scoliose peut provoquer une perte d’équilibre et des lombalgies. 

Quelles sont les différentes scolioses ? 

On récence 3 types de scolioses :

  • La scoliose idiopathique est définit sans cause réelle bien qu’il existe un facteur familial.
  • La scoliose congénitale est due à une malformation des vertèbres dés la naissance.
  • La scoliose neuromusculaire est observée chez les personnes souffrantd’une paralysie cérébrale ou d’une dystrophie musculaire.

Comment se passe le diagnostic ?

Le médecin va commencer par observer votre dos en position debout et en position penchée afin d’y déceler une éventuelle asymétrie et la présence de gibbosités (=bosses dorsales). Il vous orientera vers une radiographie. Les clichés de radiologie doivent comporter le rachis en entier puis le rachis de face et de profil debout, complétés par une radiologie du rachis entier allongé. Cet examen permettra d’identifier l’état de la scoliose. En fonction de l’importance de la déformation, le médecin vous proposera des séances de kinésithérapie en complément du port d’un corset. Tous les sports sont recommandés pour le traitement de la scoliose: natation, judo, football, cyclisme… et plus particulièrement le tennis, l’escalade et le rugby car ils permettent de travailler les muscles et les articulations du dos. L’ostéopathie peut aider à réduire les tensions dans le dos et à retrouver la tonicité de votre colonne vertébrale.


Crédit photo : AdobeStock.com

 
Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer. Le contenu de ce site Internet est destiné aux professionnels de santé et assimilés. Conformément à la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011, veuillez confirmer le fait que vous êtes un professionnel de santé Tout accepter Personnaliser