Mobilisation précoce

la rééducation anticipée pour rétablir la mobilité

La mobilisation précoce est proposée aux patients concernés par une immobilité temporaire ou définitive. Cette technique est employée fréquemment dans les services post-opératoires, de réanimation, de rééducation et de soins palliatifs. Elle a pour but de d’améliorer hâtivement les conditions physiques.

Qu’est-ce que c’est ?

Un accident vasculaire cérébral, un accident de la route ou bien une chirurgie des membres inférieurs (opération du col du fémur, pose de prothèse chirurgical…) entraînent bien souvent une immobilisation et un alitement du patient. Cette situation peut avoir des conséquences néfastes à long terme sur la mobilité. La mobilisation précoce est un protocole de soin qui consiste à initier une activité physique chez un patient. Il existe deux méthodes : la mobilisation passive et la mobilisation active.
Dans le cadre d’une mobilisation passive, les mouvements sont effectués par le kinésithérapeute. La technique consiste à utiliser des méthodes de manutention ou des appareillages pour éveiller le système articulo-musculaire et prévenir la rétraction musculotendineuse.
La mobilisation active est réalisée avec la participation du patient et en fonction de ses capacités motrices. Il peut s’agir d’effectuer d’un transfert du lit au fauteuil, d’apporter un soutien pendant un parcours de marche ou bien encore d’accompagner un changement de position au lit.
La mobilisation précoce est préconisée avant une rééducation.

Pourquoi faire une mobilisation précoce ?

Certaines circonstances médicales requièrent une immobilisation ou un alitement. C’est le cas après une opération du col du fémur ou bien à la suite d’un AVC ayant entraîné une hémiplégie.
L’alitement prolongé a des répercussions néfastes sur le fonctionnement de l’organisme, l’état cutané et la santé mentale des patients.
La mobilisation précoce intervient sur les capacités respiratoires et pulmonaires. Elle permet de prévenir la formation de caillots sanguins. Habituellement, les pieds au contact du sol permettent d’impulser le sang vers le cœur. Lorsqu’un patient est confiné au lit et ne peut pas marcher, le sang circule plus lentement et stagne dans les artères et les veines. Cette situation augmente les chances de développer une embolie pulmonaire. Il est alors important de maintenir une activité physique pour entretenir le retour veineux.
Les escarres sont fréquentes pendant un alitement et sont dues à une pression constante au niveau des points d’appui (coudes, talons, sacrum…). La mobilisation précoce favorise la décompression des tissus, améliore la vascularisation et booste la régénération cellulaire.
L’alitement a également un effet néfaste sur le fonctionnement digestif et éliminatoire. La position allongée ralentit la digestion et le déplacement des selles vers le rectum. La mobilisation précoce permet de réduire les risques de constipation, d’occlusion intestinale et d’incontinence urinaire.
L’inactivité physique entraîne la fonte des muscles, un déconditionnement à l’effort et une perte des capacités fonctionnelles. La mobilisation précoce permet de travailler en douceur la tonicité musculaire et d’améliorer la mobilité.
Cette technique doit être incluse très rapidement dans le parcours de soins de l’individu, car elle réduit les risques de complication suite à un alitement prolongé et permet d’obtenir de meilleurs résultats pendant la rééducation.

Le DPA MED : l’appareil d’excellence pour une mobilisation précoce

Le DPA Med associe la traction vertébrale, la mobilisation des membres inférieurs et la décompression neuromusculaire par un mouvement pendulaire répétitif.
Cet appareil peut être utilisé dans le cadre d’une mobilisation précoce, car il s’adapte aux capacités fonctionnelles du patient. Pendant une immobilisation, le DPA Med va permettre de remettre les muscles en mouvements et de générer une activité physique pour préserver la santé du patient.
L’alitement entraîne de nombreux dysfonctionnements biologiques et mécaniques. On constate généralement une perte de la masse musculaire et un déficit moteur et/ou sensoriel. Le DPA Med va stimuler les muscles et les articulations pour améliorer la réponse nerveuse vis-à-vis d’un stimulus.
La position allongée favorise la stagnation et l’accumulation du mucus dans les poumons. Cette stagnation glaireuse entraîne bien souvent des infections pulmonaires.
Le mouvement pendulaire initié par le DPA Med permet de mobilier les jambes, mais également la ceinture pelvienne et la cage thoracique. Cette stimulation permet d’améliorer les capacités respiratoires et de diminuer l’encombrement des bronches.
La mobilisation de la ceinture pelvienne aide à réduire la constipation et l’incontinence urinaire en améliorant le fonctionnement global des organes digestifs.
L’immobilisation entraîne des réactions inflammatoires au niveau des articulations et des douleurs persistantes à la mobilisation. La décompression neuromusculaire initiée par ce dispositif médical va permettre d’atténuer les douleurs et les inflammations en étirant la structure articulo-musculaire
Le DPA Med booste la circulation sanguine et lymphatique permettant ainsi de limiter la stase veineuse et la formation d’escarres. L’activité physique simulée par l’appareil favorise la régénération cellulaire et lutte contre l’oxydation des tissus. Le renouvellement et la reproduction des cellules sont indispensables pour recouvrer la fonctionnalité des muscles surtout après une fracture ou une blessure ayant nécessité une immobilisation.
Chez les patients alités ou en syndrome de glissement, le DPA Med va permettre d’éviter une perte de tonus et une atrophie musculaire.
Le DPA Med optimise la résorption des déficits moteurs après un AVC ou une opération des membres inférieurs. Il favorise une réadaptation en douceur avant une rééducation kinésithérapique et incite une récupération plus rapide des mécanismes fonctionnels de l’organisme.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer. Le contenu de ce site Internet est destiné aux professionnels de santé et assimilés. Conformément à la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011, veuillez confirmer le fait que vous êtes un professionnel de santé Tout accepter Personnaliser